Burj Dubai, la renaissance arabe » Lumière d'islam

 Burj Dubai, la renaissance arabe

13/2/2010

Burj Dubai, la renaissance arabe

Dubaï va inauguré la tour plus haute du monde le 4 janvier prochain. L’évènement historique montrera le visage d’un monde arabe qui est devenu en quelques décennies une zone économique incontournable. La crise récente n’a fait que ralentir une économie en pleine croissance.

Dubai est comme toute les économie libérales et capitalistes, en crise. Malgré cette crise aiguë de croissance rapide, la capital émiratie donnera prochainement un message fort au monde entier. Le monde arabe fait partie d’une zone émergents devenue incontournable dans la croissance économique mondiale. Moderne, riches, dynamiques, les émirats sont devenus des partenaires essentiels de l’Europe, de la Chine et de nombreux pays. C’est un symbole qui marque le début d’une ère nouvelle dans l’économie mondiale. Le secteur des hydrocarbures a été le moteur de ce formidable développement qui touche l’ensemble des Émirats mais aussi d’autres pays arabes. L’éducation, le tourisme, les énergies renouvelables et surtout la finance islamique seront les prochaines secteurs qui soutiendront ces nouvelles économies. Le coût total de la tour a été estimé dans plusieurs rapports à environ 1,5 milliard d’euros. L’actuel édifice le plus haut du monde, la tour Taipei 101 à Taiwan, s’apprête à être relégué au deuxième rang du classement établi par le Council on Tall Buildings and Urban Habitat (Conseil sur les grands immeubles et l’habitat urbain).Avec ses 816 mètres, la tour sera la plus haute. La tour Burj Dubai représente, selon son concepteur Adrian Smith, "l’unique lumière dans le désert". Pour l’imaginer, il s’est inspiré d’une plante uniquement cultivée à Dubaï et en Inde : le Hymenocallis. La tour accueillera des restaurants, des commerces, et tout type de loisirs.Un projet qui placera Dubaï au centre d’un tourisme mondiale en pleine mutation lui aussi. Sept des dix plus hautes tours du monde se situent en Asie, et toutes ont été construites au cours des treize dernières années.

Une france islamophobe et anti arabe en perte de vitesse dans le monde arabe

Jamais les médias français ne sont autant déchainé sur la chute imaginaire de Dubaï. Sans objectivité et neutralité, de nombreux journaux ont enterré trop vite l’émirat. Pourquoi un tel acharnement ? C’est toujours cette nostalgie colonialiste et cette ancienne culture française anti arabe et anti musulmane qui refusent de considérer que les pays arabes sont aussi synonymes de modernité, d’industries performantes, d’éducation et de haute technologie. C’est que montre Dubaï qui n’est que le début. Les pays anglo saxons ont une autre approche plus pragmatique. Un acharnement irrationnel qui refuse de voir dans les Émirats des partenaires économiques devenus incontournables. Un aveuglement et une volonté constante de rabaisser, et nier les immenses avancées technologies parcourus par les pays du Golf et par d’autres nations arabes. Pourtant la France endettée à hauteur de plusieurs milliards d’euros a besoin des financements pour sa croissance. La Grande Bretagne avait au moment fort de la crise financière avait sollicité une aide financière à l’Arabie Saoudite. La position actuelle de la France l’isole complètement et aura sans doute des conséquences catastrophiques dans les années à venir. Les pays du Golf se tournent déjà vers les pays émergents comme la Chine, l’Inde ou le Brésil et la France ne gagne déjà plus aucun grand contrat dans la région. La dernière visite de Nicolas Sarkozy à Riyad a été un échec criant. La politique pro israélienne et la situation des musulmans en France injustement accusés de tous les maux de la société française risquent d’aggraver cet isolement. Le débat actuel sur l’identité nationale stigmatise injustement la communauté musulmane. La France n’a plus les moyen de se permettre d’être arrogante à l’égard du monde arabo musulman.


Remerciements et source : http://www.dubaifrance.com/spip.php?article3986

Category : Actualité | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |